Le réveil du cœur de François d’Epenoux

4ème de couverture : Depuis la naissance de son petit-fils, Malo, le Vieux n’est pas franchement en odeur de sainteté dans la famille. Nanti d’un caractère de cochon et d’une allergie totale à la modernité, bloqué à jamais dans les Trente Glorieuses, il désapprouve à peu près tout ce qui constitue la vie de Jean, son fils, y compris le choix de sa compagne, avec laquelle le Vieux est incapable d’échanger trois mots. Jusqu’à ce mois d’août où, en désespoir de cause, on lui confie la garde de Malo…
Entre le petit garçon de 6 ans et le vieillard irascible, le réveil du cœur a sonné. Lire la suite « Le réveil du cœur de François d’Epenoux »

Publicités

Le front russe de Jean-Claude Lalumière

Résumé : Enfant, il voyageait grâce aux numéros de Géo que lui donnait son oncle. Devenu adulte, îl décide de passer le concours d’attaché d’administration pour entrer au ministère des affaires étrangères. Il réussit ce concours, mais malheureusement son classement ne lui permet pas d’obtenir un poste à l’étranger. Le voilà donc affecté au ministère ; comme on dit au quai d’Orsay. Enfin presque, car il se retrouve dans le XIIIème arrondissement au bureau des pays en voie de création – section Europe de l’Est et Sibérie. Ses rêves d’évasion et de promotion vont alors s’envoler. Lire la suite « Le front russe de Jean-Claude Lalumière »

Inséparables de Sarah Crossan

Résumé : Grâce et Tippi sont deux sœurs siamoises, liées depuis leur naissance par la hanche. A l’aube de leurs dix-sept ans et ne pouvant plus être scolarisées à la maison, elles vont entrer pour la première fois au lycée. Elles se retrouvent alors confrontées au regard des autres. Elles vont tisser des liens d’amitié très forts avec Jon et Yasmeen. Mais Grâce va éprouver des sentiments plus importants pour Jon. Une question se pose alors. Peut-on être amoureuse lorsque que l’on a qu’un corps pour deux ? Lire la suite « Inséparables de Sarah Crossan »

Premières lignes #1

Aujourd’hui c’est ma première participation au rendez vous littéraire initié par Ma lecturothèque.

Le principe est simple : chaque dimanche, prendre un livre et en citer les premières lignes.

Depuis ce matin, je me suis lancée dans la lecture de Minute Papillon d’Aurélie Valognes que j’ai emprunté à la bibliothèque de ma ville. Jusqu’à présent et malgré tous les articles que j’ai pu lire, je n’ai jamais eu l’occasion de lire  un de ses romans. Alors voilà, je m’y attaque, c’est vrai que cette période de l’année me donne envie de lire des romans plus légers et chargés d’optimisme.

« Et bonne année, bien sûr !

Rose détestait les réveillons du Nouvel An. Surtout quand elle les passait seule. Pour se remonter le moral, à la fin du fameux décompte de minuit qui apportait son lot de promesse, elle s’empara de son portable, dans l’espoir d’y trouver un texto de son fils. Rien. Elle alla à la fenêtre, où elle aurait aimé deviner sa silhouette au loin. Mais personne, juste le chat noir de la voisine, qui en profita pour traverser, sous ses yeux.

Il ne manquait plus que ça !« 

Et vous avez vous déjà lu des romans de cet auteur ?

Bon dimanche.

Poids léger d’Olivier Adam

4ème de couverture : Le jour, il enterre des inconnus. Le soir, il boxe. Solitaire, paumé, à bout de nerfs, Antoine encaisse mal. Les coups, le chagrin des autres, la mort de son père, le départ de son entraîneur… tout le met à terre. Alors il boit, fume, baisse et cogne. Mais la vie n’est pas un ring. S’il n’y prend pas garde, il risque de tout perdre : son travail,ses amours. Et sa liberté. Lire la suite « Poids léger d’Olivier Adam »

Gaston et Gustave d’Olivier Frébourg

Résumé : Olivier est écrivain. Il part avec sa femme Camille à Saint Malo pendant le week-end de la Pentecôte. Camille est enceinte de cinq mois de jumeaux. Alors qu’il est reparti pour raisons professionnelles sur Paris, il reçoit un appel téléphonique lui annonçant que sa femme vient d’accoucher par césarienne dans une clinique de Dieppe. Gaston survivra, Arthur est mort né. Soigné dans le service de néonatalogie de CHU de Rouen, Gaston doit se battre au quotidien pour vivre. Face à ce drame, Olivier va se réfugier auprès de Gustave Flaubert (dont la statue trône à l’entrée du CHU) qui tout au long de sa vie à refuser la paternité ayant peur de tarir sa soif d’imagination et d’écriture. Lire la suite « Gaston et Gustave d’Olivier Frébourg »

Puisque rien ne dure de Laurence Tardieu

4ème de couverture : Je meurs voilà ce qu’elle m’écrit Vincent je meurs viens me voir viens me revoir une dernière fois que je te voie que je te touche que je t’entende viens me revoir Vincent je meurs. Et au bas de la feuille, en tout petit, presque illisible, son prénom, Geneviève, tracé lui aussi au crayon à papier, comme le reste de la lettre, de la même écriture tremblante, défaillante, si ce n’avait pas été ces mots-là on aurait pu croire à l’écriture d’un enfant, on aurait pu sourire, froisser la feuille, la jeter à la poubelle et l’oublier ; mais non, ce n’est pas un enfant, c’est Geneviève qui meurt.

Lire la suite « Puisque rien ne dure de Laurence Tardieu »

Peut être une histoire d’amour de Martin Page

Résumé : Virgile, trentenaire parisien, hypocondriaque partage ses journées entre son boulot (il travaille dans une agence de pub), ses amies et sa psy (il a rendez vous trois fois par semaine). Un soir en rentrant du travail, il écoute le message laissé sur son répondeur par une certaine Clara. Elle lui annonce qu’elle le quitte et met donc fin à leur relation. Le problème : Virgile ne connait aucune femme portant ce prénom. Il va alors tout mettre en place pour retrouver cette jeune femme. Lire la suite « Peut être une histoire d’amour de Martin Page »

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑