Mon amie Adèle de Sarah Pinborough

4ème de couverture :

LOUISE
Mère célibataire, elle est coincée dans un quotidien minuté. Un soir pourtant elle embrasse un homme dans un bar… sans savoir qu’il est son nouveau patron.

DAVID
Psychiatre renommé et dévoué à sa femme, il regrette ce baiser mais ne peut s’empêcher de tomber amoureux de son assistante.

ADÈLE
L’épouse de David semble n’avoir aucun défaut. Si ce n’est de vouloir à tout prix devenir l’amie de Louise… Fascinée par ce couple modèle, Louise se retrouve malgré elle piégée au coeur de leur mariage. Et peu à peu, elle commence à entrevoir des failles.

David est-il l’homme qu’il prétend être ?
Adèle, aussi vulnérable qu’elle y paraît ?
Et par quel secret inavouable sont-ils liés l’un à l’autre ?

Mon avis :

Louise est une jeune maman célibataire qui partage sa vie entre Adam, son fils de six ans et son emploi de secrétaire dans un cabinet médical. Un soir, alors qu’elle est seule dans un bar en train de boire un verre, elle va rencontrer un homme. Ils vont rire ensemble et s’embrasser. Le lendemain, Louise se rend au travail et découvre que l’homme qu’elle a embrassé la veille n’est autre que son nouveau patron : un homme très élégant mais malheureusement marié. Quelques jours plus tard, alors qu’elle quitte son bureau, Louise va se faire bousculer par une jeune femme. Pour s’excuser, elle l’invite à prendre un café : cette femme magnifique s’appelle Adèle et est l’épouse de son patron. Louise va alors se retrouver dans une situation ambigüe. Elle est sous le charme de son patron mais également sous le charme d’Adèle qui trouve en elle une amie, elle qui se sent si seule.

Sarah Pinborough nous invite dans ce roman à partager le quotidien de ces trois personnages dans un huis clos haletant. Les chapitres se succèdent rapidement et l’on découvre alors les points de vue des différents protagonistes. Les pièces du puzzle s’emboitent les unes après les autres, et les retours en arrière dévoilent peu à peu les secrets existants entre Adèle et David.

J’ai aimé la psychologie des personnages.

David est un psychiatre, alcoolique, qui est hypnotisé par sa femme. Dès le début du roman, on sent qu’entre lui et son épouse existe un certain malaise : il l’espionne en permanence, lui faire prendre des quantités impressionnantes de médicaments, l’appelle plusieurs fois par jour. Mais quel est son objectif : l’aider ou la détruire ?

Adèle est une jeune femme fragile psychologiquement. Cependant, elle m’a vite semblé manipulatrice. Je crois que c’est le personnage qui m’a le plus dérangée. Elle se confie beaucoup à Louise tout en l’orientant dans ces choix.

Louise ne sait pas trop bien où elle en est. Elle est partagé entre son amour pour David et son amitié profonde pour Adèle. Elle va rechercher qui est la cause de la souffrance de l’autre.

Grâce à son style fluide, l’auteur a réussi à semer le doute dans mon esprit.

J’ai beaucoup apprécié l’écriture de l’auteur. Les pages se tournent très rapidement et je n’ai ressenti aucun temps mort dans le récit. J’ai eu beaucoup de mal à poser mon livre, tant je souhaitais découvrir cette #findefou. Malheureusement je n’ai pas été conquise à 100%. Certes, elle est originale mais complétement improbable et surtout beaucoup trop orientée « surnaturel ». Moi qui suis très cartésienne, cette fin m’a quelque peu dérangée.

Ma note : 4/5

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :