Liberté conditionnelle de Florian Dennisson

4ème de couverture

Un ancien bandit, de vieilles connaissances qui refont surface et la police qui s’en mêle : c’est le cocktail explosif de ce roman policier aux allures de polar noir. Quinze ans après le casse du siècle, Romeo Brigante croit couler des jours paisibles en jouant les tenanciers de bar, mais il est très vite rattrapé par ses fantômes du passé. En conditionnelle et suivi de près par la commandante Sofia Van Deren et son équipe, il va devoir choisir son camp : tourner définitivement le dos au milieu du banditisme ou refuser de coopérer avec la police et risquer un retour en prison ?

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Florian Dennisson d’avoir accepter ma demande de service presse sur le site Simplement Pro. L’auteur m’a adressé un exemplaire de son roman que je me suis empressée de lire.

Quinze ans après le casse du siècle, Romeo Brigante, qui porte très bien son nom comme le précisait l’un de ses enseignants, a décidé de se refaire une conduite. Il est en liberté conditionnelle. Au moindre faux pas, il retourne en prison. Actuellement patron d’un bar le Shakespeare à Lyon et alors qu’il pense avoir tourné la page sur son passé, quatre hommes pénètrent dans son bar, commandent un café,  s’excusent et demandent au patron « vous savez où je peux acheter le Monde ?« . Romeo reconnait ses propos. Il s’agit d’un code, code qu’il n’a pas entendu depuis quinze ans. Le soir même, il reçoit la visite de la commandante Sofia Van Deren accompagnée de deux de ses collaborateurs. Elle lui apprend que l’un des hommes qui lui a rendu visite est un gangster Mustapha  Benacer, un voyou que la police piste depuis de longues semaines. Romeo doit faire un choix aider la police ou aider les malfrats. Ces années passée « à l’ombre » l’ont rendu néophyte en matière de technologies nouvelles notamment en matière de télécommunication ce qui lui vaudra bien des déboires.

Dès les premières pages du roman, je me suis sentie transportée dans les rues lyonnaises, Lyon  avec les pavés de la vieille ville, ses petits bouchons. J’ai beaucoup aimé la façon dont l’auteur décrit les endroits, l’intérieur du Shakespeare « entre autres ».

Je me suis attachée aux personnages du roman, à Romeo Brigante mais aussi aux personnages féminins qui l’entoure. J’ai trouvé intéressant que l’auteur leur accorde autant de place dans son livre et je tenais à le souligner. Sous des traits féminins (longue chevelure rousse, yeux bleus et très sexy dans sa petite robe noire), Sofia Van Deren renferme un esprit masculin, ne laisse que très peu de place aux sentiments. Ses propos sont francs et sans fioriture, elle n’a qu’un seul but : arrêter Mustapha Benacer et on espère qu’elle y arrivera. Une autre invité surprise fait son apparition de le roman de Florian Dennisson, mais je ne vous en parle pas de peur de vous spolier une partie de l’histoire. Elle joue également un rôle très important et est décrite avec beaucoup de précision.

L’écriture de Florian Dennisson est fluide et facile à lire. J’ai aimé le style « voyou », on sait dès les premières lignes que l’on évolue dans le milieu des malfrats, le vocabulaire est direct, les propos crus. Quelques rebondissements permettent de donner du rythme à l’histoire. L’auteur a un de c’est je ne sais que de Frédéric Dard.

Ce roman est avant tout un bon polar mais je l’ai trouvé également drôle. En effet, j’ai aimé le choix de l’état civil du héros, les petits clins d’œil aux superstitions de Romeo Brigante.

En un mot, vous l’aurez compris un roman dont j’ai hâte de lire la suite.

Ma note : 3.5/5

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :