Filles impertinentes de Doris Lessing

4ème de couverture :

Avec Filles impertinentes Doris Lessing nous livre le récit poignant de sa genèse et de sa jeunesse. Elle s’y dévoile sous un jour nouveau et met toute sa puissance de conteuse au service d’un sujet universel : les relations mère-fille. Mordant, plein d’esprit et porté tout au long par une franchise hors du commun, Filles impertinentes est également l’autoportrait saisissant d’un des écrivains les plus libres de son époque.

Mon avis :

Dans son roman Filles impertinentes, Doris Lessing nous invite à découvrir une partie de sa vie. Sa mère issue de la bourgeoisie britannique quitte sa famille alors qu’elle n’est encore qu’une jeune fille pour devenir infirmière dans un grand hôpital public anglais. C’est là qu’elle va faire la connaissance de celui qui deviendra son époux : Alfred un jeune soldat qui a perdu une jambe pendant les combats de la Grande Guerre.  De cette union naitra deux enfants : Doris (dont les parents n’avait pas choisi de prénom féminin le jour de l’accouchement) et Harry.

L’enfance de Doris est partagée entre une mère, dont l’éducation est très stricte qui n’accorde pas de place à l’affectif, où seule compte la réussite et un père blessé, malade et surtout effacé. Lorsqu’elle était à l’école, l’auteur se rendait fréquemment à l’infirmerie scolaire pour s’y faire dorloter. Les deux femmes se détestent. A l’adolescence, l’auteur se rebelle et fait tout ce que sa mère rejette : elle devient fille au père puis téléphoniste.

Cette autobiographie dépeint le portrait de deux femmes qui ont passé leur vie à vivre l’une à côté de l’autre sans éprouver de sentiments chaleureux l’une vis à vis de l’autre.

Doris Lessing est une écrivain engagée aux idées libérales. Elle prône le féminisme, la lutte contre les races (une fois de plus, elle s’oppose à sa mère qui considéré le Blanc supérieur au Noir)  et les conflits de culture.

Une courte biographie qui nous en apprend un peu plus sur la vie en Grande Bretagne à l’époque victorienne mais aussi sur la vie dans les colonies. Je vous invite à la découvrir.

 

 

Publicités

2 commentaires sur “Filles impertinentes de Doris Lessing

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :