Sortez-moi de là ! de SoniaDagotor

4ème de couverture :

Sortez-moi de là ! est le sixième roman de Sonia Dagotor.

Mise en bouche :
Je me prénomme Madeleine. Je sais, c’est un prénom d’une autre époque et encore, vous ne savez pas tout !
Je viens de perdre ma mère avec qui je vivais dans notre maison en Auvergne. Ma mère a toujours décidé pour moi, mais rassurez-vous, je ne lui en veux pas. Même après sa mort, elle me commande encore. Sa dernière trouvaille, m’envoyer à Paris ! Pour une nana qui n’a jamais quitté son village natal, c’est une petite révolution. Mais je suis prête. Il était temps de me sortir de là. Je vous emmène avec moi ?

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Sonia Dagotor pour l’envoi de son sixième livre via le site Simplement Pro. Je connaissais pas du tout l’auteur ni son style et il est vrai que j’ai passé un bon moment avec son héroïne Madeleine – Maddy (avec deux d).

Madeleine a 35 ans. Depuis la mort de son père alors qu’elle n’avait que 8 ans, elle vit seule avec sa mère Marie qui a 63 ans. Elle a quitté l’école très tôt et n’a aucune amie. Sa vie est monotone. Sa mère atteinte d’une maladie incurable vient de mourir. Juste avant de rendre son dernier souffle, sa mère lui transmet un ultime message « notaire ». Le jour des obsèques, un homme s’approche de Madeleine et lui murmure qu’il l’attend le lendemain dans son office. Le lendemain, elle découvre qu’elle est l’unique héritière de la maison d’Auvergne mais aussi d’un appartement dans le IIème arrondissement de Paris. Juste avant qu’elle ne quitte son bureau, le notaire lui donne une enveloppe rose contenant une lettre de sa mère écrite quelques temps auparavant. Sa mère se confie pour la première fois à Madeleine, mais surtout elle l’envoie vivre sa vie à Paris. Madeleine ne résiste pas à l’envie de nouveautés et décide de rejoindre la capitale en train.

C’est avec beaucoup d’humour mais aussi de tendresse que Sonia Dagotor invite le lecteur à découvrir son héroïne. Madeleine est le stéréotype de la petite campagnarde qui n’est jamais partie plus loin que le clocher de son église. La description de sa garde-robe et des boutiques dans lesquelles elle achète ses vêtements est irrésistible. Comme l’auteure le précise elle a besoin d’un bon relooking si elle souhaite rencontrer un homme. Heureusement sa montée à la capitale va transformer la jeune fille en une séductrice hors pair, mais attention lorsqu’elle ouvre la bouche, ses interlocuteurs ne sont pas déçus. Elle manque de vocabulaire et n’utilise pas toujours les expressions comme il le faudrait, mais les adapte à sa façon « casser quatre pattes à une oie ». Elle ne parle pas anglais et a une façon bien à elle de chanter l’un des succès de James Brown (j’ai juste adoré ces paroles façon yaourt).

J’ai aimé le style léger et frais de l’auteur. On assiste à un vrai échange entre le lecteur et Maddy. Elle l’ interpelle à de nombreuses reprises et on a l’impression d’être une de ses amies à qui elle se confierait.

Les pages de ce roman feel-good se tournent très rapidement et on a hâte de découvrir les péripéties qui vont arriver à Madeleine devenue Maddy (et oui Madeleine ça fait un peu vieux). Ses journées sont très chargées et elle vit à 200 à l’heure et en rencontrant un tas de personne toutes plus loufoques les unes que les autres.

Même si ce roman est avant tout drôle. On ne peut pas rester insensible à la solitude qui habite Madeleine lorsqu’elle vit en Auvergne : l’absence de son père et le manque d’amour maternel. Elle a besoin de l’amitié des autres pour s’épanouir et se lie rapidement avec les personnes qui l’entourent : ses copines du train, le chauffeur de taxi. Elle apporte aussi de la bienfaisance à ceux qui lui semblent encore plus malheureux qu’elle.

Vous l’aurez compris ce roman redonne la pêche et l’on ne peut s’empêcher de sourire en le refermant tout en ayant envie de crier son amour à qui veut l’entendre. Un roman estival que je recommande vivement.

Ma note :4.5/5

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :