Pour l’amour d’une ile de

4ème de couverture :

Marine retourne vivre sur la petite île bretonne où elle a grandi, elle ne comprend pas l’hostilité des habitants à son égard mais elle va très vite deviner que cette haine prend ses racines dans l’histoire de sa famille…

Elle s’appelle Marine. Un prénom qui évoque sa passion, la mer. Cette mer qui entoure la petite île bretonne où elle est née et a grandi, jusqu’à la mort brutale de ses parents.

Devenue médecin, Marine décide de retourner sur l’île perdue dans les brumes, au milieu des écueils qu’elle aime tant.

Mais les mois passent et elle ne parvient pas à amadouer les habitants pour le moins distants. Les patients restent rares et l’hostilité est palpable. Une hostilité qui semble trouver sa source dans l’histoire familiale, ne laissant au  » nouveau docteur « , au bord du découragement, d’autres choix que de raviver le passé pour comprendre. Au risque de rouvrir des blessures enfouies.

Mon avis :

Marine, jeune médecin, décide de reprendre un cabinet médical sur une toute petite ile au large de la Bretagne. Ce sont ses origines (ses parents ont vécu sur l’ile) qui l’y poussent. Cependant les iliens ne sont pas très accueillants et la jeune femme devra faire face au passé de son père qui va rapidement ressurgir pour finir par la toucher intimement.

Comme souvent, la couverture a été l’élément qui m’a poussé à lire ce livre. Je trouve que cette photo est très jolie et représente bien le refuge qui pourrait être celui de Marine. J’ai aimé découvrir le passé de la jeune médecin mais surtout celui de ses parents victimes tous deux qu’une fin tragique. Certains des personnages étaient très attachants à l’instar du curé qui va motiver les petits iliens mais aussi le grand-père qui va tout donner pour l’amour de ses petits-enfants.

Même si elle est assez prévisible, l’amitié qui se crée entre Marine et Jean-Noël (le fils de l’épicière) est très touchante. Elle symbolise la naïveté de l’enfant qui n’écoute pas les méchancetés que peuvent proférer les anciens.

Malgré tous ces points, je me suis tout de même un peu ennuyée à la lecture de ce roman (beaucoup de longueurs), j’ai préféré la deuxième partie et j’ai beaucoup aimé la fin.

Ma note : 3.5/5

Publicités

Un commentaire sur “Pour l’amour d’une ile de

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :