D’une vie à l’autre de Martine Delomme

4è de couverture :

Diane, tout juste 50 ans, s’est construit un quotidien agréable auprès de son mari Rémy et de leur petite Aude, née miraculeusement il y a cinq ans. Mais tout s’écroule le jour où Rémy s’effondre, foudroyé par une rupture d’anévrisme sous les yeux de leur fille. Seule, Diane se retrouve confrontée à de nombreux obstacles. Prendre soin d’Aude et assurer comme styliste dans le prêt-à-porter de luxe semble difficilement conciliable… Après avoir passé les fêtes auprès de ses beaux-parents dans le Béarn, Diane décide de prendre une année sabbatique pour s’y installer. Elle s’implique dans la filature de tissus en crise de son beau-père. De défis en désillusions, c’est une nouvelle vie pleine de surprises qui attend Diane et Aude…

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Babelio et Mylène du groupe l’Archipel pour l’envoi de ce roman de Martine Delomme dont je n’avais encore jamais lu de roman.

Diane et Rémy sont mariés depuis dix ans et ont une petite fille de cinq ans : Aude. Ils vivent en région parisienne à Verrières le Buisson où Rémy est agent immobilier. C’est un vrai papa poule, il est fou de sa fille et chaque jour c’est lui qui l’emmène à l’école et s’occupe d’elle après les cours. Diane, quant à elle, est une maman super active. Elle est styliste dans le prêt à porter haut de gamme et travaille à Paris. Chaque jour, elle quitte la maison très tôt le matin et rentre très tard le soir. Cette vie est la leur et elle leur convient parfaitement. Jusqu’au jour où… le destin de la famille va basculer. Alors qu’il joue avec sa fille à cache cache, Rémy va être victime d’une rupture d’anévrisme qui lui sera fatale. Diane va devoir changer ses habitudes pour pouvoir s’occuper de sa fille et tenter de remplacer ce papa absent. A partir de ce moment, sa vie de maman active va lui sembler bien difficile à concilier avec celle d’une maman d’une petite fille de cinq ans et ce n’est pas  son entourage professionnel qui va l’aider. Lasse, elle choisit de partir avec Aude chez ses beaux parents dans le Béarn pour les fêtes de fin d’année. Ces vacances vont leur être profitables et aboutiront par une installation dans le Béarn. Grâce à son beau-père, Diane va réussir à se reconstruire loin de la vie parisienne.

Dès les premières pages du roman, je me suis attachée au personnage de Diane. Alors que la mort la frappe brutalement et que certaines se seraient peut être écroulées, Diane va faire preuve d’une grande force pour pallier à la mort brutale de son mari. Tout son quotidien va devoir être modifié pour pouvoir s’occuper de sa fille. Elle va changer ses habitudes de travail et accepter certaines concessions. J’ai aimé la façon dont l’auteure aborde la première partie de son roman sans tomber dans le « patho » ou le larmoyant. Diane va se battre pour sa petite fille et pour leur bonheur. Elle va prendre conscience qu’il faut profiter de chaque instant que la vie nous offre et qu’il faut profiter au maximum de ceux que l’on aime.

C’est avec beaucoup de finesse, que l’auteure nous présente l’usine du beau-père de Diane, les lieux, les étoffes, les ouvriers. On se sent transporté dans un coin de France qui semble beaucoup plus paisible et propice à la reconstruction que la folie et le stress des grandes villes. Le Béarn plait à Diane mais aussi à sa fille qui découvre l’amour de ses grands parents. Mais tout n’est pas rose. Diane devra tout de même faire face à des individus qui ne lui voudront pas que du bien. Et oui la vie n’est pas un long fleuve tranquille même à la campagne où quelques secrets de famille pourraient bien la faire souffrir. J’ai apprécié l’évolution du caractère de certains personnages qui m’a permis de m’attacher à certains puis à les détester.

Je trouve la plume de Martine Delomme fluide et agréable à lire. Les chapitres se succèdent rapidement et le lecteur a envie de découvrir le sort réservé à ses personnages. J’ai lu ce livre en trois jours et j’ai pris beaucoup de plaisir. Cette lecture m’a donné envie de découvrir d’autres romans de l’auteure et en particulier Le pacte du silence. Bien que ce roman m’ait plu, j’ai  tout de même été un peu déçue par la fin qui ne me semble pas très réaliste.

En résumé : Ce livre qui bien qu’abordant un sujet difficile, est avant tout un hymne à la vie. Je vous le recommande vivement

Ma note : 4/5

Publicités

Un commentaire sur “D’une vie à l’autre de Martine Delomme

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :