Poste restante à Locmaria de Lorraine Fouchet

4ème de couverture :

Élevée dans le culte d’un père mort par accident, Chiara, 25 ans, apprend fortuitement que son père biologique vit à Groix en Bretagne. Ébranlée par cette révélation, Chiara part à sa recherche sur l’île aux grenats.
Elle remplace la factrice pour s’intégrer à la communauté Groisillonne et mener son enquête en toute discrétion. Mais tout se complique lorsque la jeune femme apprend que deux frères Tonnerre ont croisé sa mère vingt-cinq ans plus tôt. Sur place, Chiara se lie d’amitié avec Urielle, une jeune groisillonne qui ne supporte plus le stress de Paris, et Perig, un vieux correspondant de presse dont le fils a disparu en mer. Alors que l’île l’envoûte et l’invite à rester, elle rencontre Gabin, un écrivain corse qui prête sa plume à des romanciers célèbres. Cette histoire d’amour inattendue s’épanouira-t-elle ?
Un roman breton où la tendresse ne reste pas poste restante, où les liens du sang n’accusent pas réception, où le bateau du courrier apporte bien des surprises, et les boites aux lettres recèlent de lourds secrets.

Mon avis :

Quinze jours après son mariage, le destin de Livia bascule. L’homme qu’elle a épousé se fait renverser par une vespa sur une place en Italie. Il ne survivra pas. Livia se retrouve veuve à 26 ans, veuve et enceinte. De cette courte union nait Chiara. Elle n’a pas connu son père mais sa mère l’élève dans le culte du père disparu. Plus l’enfant grandit et plus les relations entre les deux femmes se compliquent. En effet, Livia est avare de preuve d’amour, elle n’embrasse jamais sa fille, n’a jamais un geste tendre. On a l’impression qu’elle rejette la perte de l’amour de sa vie sur sa fille. Un soir, la marraine de Livia va lui faire une révélation : Livia a eu une relation avec un français originaire de l’ile de Groix quelques jours après l’enterrement de celui qu’elle considère toujours comme son père. Mais qui est le père biologique de Chiara ? L’italien ou le français ?

Lorraine Fouchet invite le lecteur à partir à la recherche du père entre l’Italie et l’ile de Groix. Je n’ai malheureusement pas réussi à me laisser emporter dans ce voyage. Il y a un je ne sais quoi qui m’a dérangée. L’arrivée de Chiara sur l’ile m’a semblé un peu trop magique, la rencontre entre les différents protagonistes est sans surprise et les grosillons ont tous un prénom breton… Pour moi, cette histoire regorgent de clichés qui m’ont empêchée de rentrer dan l’histoire.

J’ai également regretté le manque de surprise dû à une quatrième de couverture qui dévoile selon moi une partie trop importante de l’histoire.

Malgré un avis plutôt négatif, j’ai retrouvé le style de Lorraine Fouchet que j’aime beaucoup. L’écriture est fluide et agréable à lire. Les chapitres sont courts et j’attribue une mention particulière à la mise en page que je trouve très jolie.

En résumé : Un livre plaisant que j’aurais peut être préféré lire en été en sirotant une citronnade au soleil.

Ma note : 3/5

2 commentaires sur “Poste restante à Locmaria de Lorraine Fouchet

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :