La petite sirène de Sylvain Johnson

4ème de couverture :

Cette version moderne de La petite sirène vous submergera dans les bas-fonds de la nature humaine et de l’horreur. Un conte d’espoir, de perdition, de déchéance, où sont exploités les plus bas instincts qui animent les hommes. Il faut parfois savoir accepter notre destin au risque de déclencher des évènements irréversibles. Un père alcoolique qui tente de noyer son enfant difforme. Un couple de monstres de foires en cavale, poursuivi par un policier corrompu, au service d’un juge pervers. Une magnifique sirène prisonnière des griffes d’un forain sadique et qui se lie d’amitié avec un garçon homard. Une mystérieuse attraction montréalaise, le palais des nains, qui cache des abominations, d’absurdes personnages de cauchemars aux intentions machiavéliques.

Mon avis :

Connaissez-vous la sirénomélie ? C’est la maladie rare dont est atteinte Angela, le bébé issu de l’amour de Roger et Noémie. La petite fille est née avec les jambes collées lui donnant l’apparence d’une queue de poisson. Affecté par le décès de Naomi survenu au cours de l’accouchement et face à ce petit être  qui ressemble à un poisson, Roger commet l’irréparable. Il s’empare du bébé et tente de le noyer en le lançant dans les eaux eaux du Saint Laurent. Heureusement ou malheureusement pour elle, la petite fille va être sauvée par le médecin obstétricien qui décide de la confier à un cirque dès l’âge de trois jours. Elle passera toute son adolescence enfermée, partageant sa roulotte avec Henry, un jeune homme souffrant lui aussi d’une maladie rare : il a des pinces à la place des mains tel un homard. Tous deux sont les plus célèbres attractions du cirque auquel ils appartiennent. Mais Angela n’est pas uniquement un monstre de foire, elle est aussi un objet sexuel pour des pervers en mal d’exotisme. Lasse de vivre la vie qu’elle mène et grâce à l’aide de ses amis, la jeune femme tente d’échapper à ses bourreaux en s’enfuyant.

Attention ce livre n’est pas à mettre entre toutes les mains. Les contes interdits sont une collection des éditions ADA (une maison d’édition canadienne) dont les romans sont interdits au moins de 18 ans. Il s’agit de réécriture de contes version gore, horreur, fantastique, horrible à souhait.

Après avoir lu Le vilain petit canard de Christian Boivin, je me suis attaquée à La petite sirène. Et bien, j’ai préféré celui-ci. En effet, on retrouve plus ici l’esprit conte. J’ai trouvé que Sylvain Johnson a bien gardé les références du conte d’Andersen. Malgré la noirceur du début de l’histoire, l’auteur fait preuve de beaucoup de tact pour que le lecteur s’attache aux personnages d’Angela et d’Henry. On éprouve de la sympathie pour ces deux jeunes gens qui n’ont connu qu’une vie rythmée par la solitude, la moquerie, la méchanceté … Au fur et à mesure de la lecture, le lecteur assiste à la montée en puissance de l’horreur et de la perversion. L’auteur trouve les mots justes pour mettre le lecteur mal à l’aise. J’ai eu, au cours de ma lecture, des moments de véritable dégoût face aux descriptions très réalistes en particulier lors de scènes  de viol ou de torture.

Ce roman est particulièrement addictif et on a envie de connaitre l’issue de la visite d’Angela et ses amis dans le Palais des nains, l’endroit où le destin de la sirène va enfin pouvoir changer grâce une fois de plus à des personnages machiavéliques.

En résumé : Une lecture dont on ne ressort pas indemne. Ce roman m’a fait sortir de ma zone de confort et j’ai plutôt bien apprécié. Si vous m’aimez pas l’horreur, la perversion, la démence, passez votre chemin.

Ma note : 3.5/5

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :