D’une vie à l’autre de Martine Delomme

4è de couverture :

Diane, tout juste 50 ans, s’est construit un quotidien agréable auprès de son mari Rémy et de leur petite Aude, née miraculeusement il y a cinq ans. Mais tout s’écroule le jour où Rémy s’effondre, foudroyé par une rupture d’anévrisme sous les yeux de leur fille. Seule, Diane se retrouve confrontée à de nombreux obstacles. Prendre soin d’Aude et assurer comme styliste dans le prêt-à-porter de luxe semble difficilement conciliable… Lire la suite « D’une vie à l’autre de Martine Delomme »

Publicités

La maison à droite de celle de ma grand-mère de Michaël Uras

4ème de couverture :

Giacomo, ne tarde pas. Les médecins sont formels, la fin est proche. »C’est ainsi que notre héros, un jeune traducteur espiègle et rêveur, retourne sur l’île de son enfance, où sa grand-mère est au plus mal. Et alors qu’il doit rendre un travail sans tarder, soudain, c’est toute la Sardaigne qui le retient : Maria, sa mère, qui n’a jamais vraiment compris pourquoi son fils adoré l’avait quitté, Mario le père taiseux, l’envahissant oncle Gavino, Lire la suite « La maison à droite de celle de ma grand-mère de Michaël Uras »

Et elle me parla d’un érable,du sourire de l’eau et de l’éternité d’Antoine Paje

4ème de couverture :

Alexandre a tout pour être heureux : un physique avenant, une excellente situation professionnelle et un bel appartement. Dorloté par sa voisine qui lui mitonne des bons petits plats, il semble épanoui. Mais lorsque la vieille dame meurt seule à l’hôpital, il commence à prendre la mesure du désert affectif qu’est en réalité sa vie, et surtout son manque évident d’attention envers autrui. Il décide alors de reprendre contact avec un vieil ami qu’il retrouve père de famille épanoui et marié à une femme remarquable. Lire la suite « Et elle me parla d’un érable,du sourire de l’eau et de l’éternité d’Antoine Paje »

La fille d’avant de J.P. Delaney

4 ème de couverture : Après un drame éprouvant, Jane cherche à tourner la page. Lorsqu’elle découvre le One Folgate Street, elle est conquise par cette maison ultra moderne, chef d’oeuvre de l’architecture minimaliste, parfaite. Mais pour y vivre, il faut se plier aux règles draconiennes imposées par son architecte, Edward Monkford, aussi mystérieux que séduisant. Parmi celles-ci : répondre régulièrement à des questionnaires déconcertants et intrusifs. Lire la suite « La fille d’avant de J.P. Delaney »

Martin de Dominique Luciani

4ème de couverture :

Joseph, un clown d’hôpital en proie à des difficultés conjugales, va voir sa vie chamboulée par l’arrivée d’un enfant de huit ans dans le service d’oncologie où il officie. Gravement atteint, persuadé que ses jours sont comptés, le petit Martin n’aura de cesse de faire de ce clown dont il perçoit vite la tristesse, le héros que ce dernier a toujours rêvé d’être. Les rôles s’inversent peu à peu, Martin devenant le soignant et Joseph, le patient. C’est alors qu’un incroyable événement va survenir… Lire la suite « Martin de Dominique Luciani »

Je déménage de Marie-Louise Audiberti

4ème de couverture :

Une maison pleine de soleil dans les arbres… mais aujourd’hui vide. Un deuil… Et puis, une idée folle. S’en aller à Paris. Y habiter, plutôt que d’y venir tous les jours. Y vivre, pour revivre.

Plus facile à rêver qu’à réaliser. J’y vais ? Je n’y vais pas ? « C’est décidé, je vais déménager. Pas tout de suite mais un jour sûrement. Ce sera terrible, inouï, un jour, je serai seule à longueur d’année dans d’autres pièces, il n’y aura personne pour habiter mon espace, l’habiliter… un lieu qui ne serait que mien… Je n’oublie pas que tout cela se fait bien trop tard, mais pourquoi ne pas essayer de tromper le temps. Faire comme si. Comme s’il y avait encore en vrac des rencontres au coin de la rue, des soleils du matin, des rires barbouillés de mots, des chats qui s’étirent dans leurs poils, des oiseaux folâtres, et aussi des livres qui s’ouvrent juste pour nous, des trottoirs sans fin, des arbres, des musiques, de la musique. » Lire la suite « Je déménage de Marie-Louise Audiberti »

De la poussière et du vent de Cathy Borie

4ème de couverture :

Suite à la mort de sa grand-mère, Léa, jeune femme d’une vingtaine d’années, se penche avec sa mère sur le passé tumultueux d’Emilien, leur aïeul, après avoir retrouvé des cahiers et des objets lui ayant appartenu. Entre ces matériaux divers et les souvenirs qu’elles évoquent, les deux femmes reconstruisent pierre après pierre la vie de cet homme, leur père et grand-père, né en 1899 d’une fille-mère : ses années de déportation, ses rapports avec ses proches, mais aussi celle de sa famille et de ses descendants. Elles vont s’apercevoir que les événements ne cessent de se répercuter en multiples échos entre les êtres par-delà le temps. Lire la suite « De la poussière et du vent de Cathy Borie »

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑