Au bout de la nuit de Bruno Bouzounie

4ème de couverture :

1978. Une nuit d’avril au cours de laquelle deux adolescents ont perdu leur âme…

1992. Les membres inférieurs d’un corps sont retrouvés dans le centre ville de Bordeaux. Le seul signalement auquel la police peut se référer est celui d’un homme à la stature hors du commun. Sur fond de rite païen et de légende arthurienne, un jeune lieutenant de police, Damien Sarde, qui vient d’intégrer la PJ, plonge au cœur de sa première enquête. Le criminel va restituer, au fil des jours, les morceaux du cadavre inconnu, autant de pièces macabres au service d’un puzzle machiavélique. Lire la suite « Au bout de la nuit de Bruno Bouzounie »

Publicités

Toxique de Niko Tackian

4ème de couverture :

ELLE AIME SABOTER LA VIE DES AUTRES,
ELLE N’ÉPROUVE AUCUNE EMPATHIE,
ELLE POURSUIT UN BUT. ELLE EST TOXIQUE.

Mais ça, Tomar Khan, un des meilleurs flics de la Crim, ne le sait pas. Nous sommes en janvier 2016. La directrice d’une école maternelle de la banlieue parisienne est retrouvée morte dans son bureau. Dans ce Paris meurtri par les attentats de l’hiver, le sujet des écoles est très sensible. La Crim dépêche donc Tomar, chef de groupe de la section 3, surnommé le Pitbull et connu pour être pointilleux sur les violences faites aux femmes.
À première vue, l’affaire est simple, « sera bouclée en 24 heures », a dit un des premiers enquêteurs, mais les nombreux démons qui hantent Tomar ont au moins un avantage : il a développé un instinct imparable pour déceler une histoire beaucoup plus compliquée qu’il n’y paraît.

Mon avis :

Nicko Takian fait partie de la nouvelle vague d’auteurs de polars français. Les nombreuses critiques que j’ai pu lire sur le Net m’ont donné envie de découvrir l’univers de l’auteur. C’est donc tout naturellement que j’ai emprunté ce roman à la bibliothèque municipale et je l’ai lu en une seule journée.

Tomar Kahn, policier d’origine kurde est chef d’équipe au 36 quai des Orfèvres. Un matin de janvier 2016, il est appelé dans une école maternelle de Fontenay sous Bois pour un meurtre. La directrice de l’établissement a été retrouvé étranglée dans son bureau. Très rapidement, les premiers soupçons s’orientent vers Gilles Lebrun, un animateur du centre aéré. Mais le véritable responsable n’est peut être pas celui qu’on imagine. Une personne « toxique » fréquente elle aussi régulièrement l’établissement. Le groupe Kahn va alors enquêter sur cet homicide. En parallèle à cette enquête, le lecteur est invité à découvrir le passé trouble de Tomar Kahn, son enfance, sa famille, tout ce qui explique son caractère sanguin et inflexible.

J’ai eu un peu de mal avec les protagonistes de l’histoire. Je n’ai pas réussi à éprouver de l’empathie pour les personnages. Je les ai trouvés très caricaturaux : le flic et la sociopathe ont eu une enfance difficile, ce sont tous deux des accidentés de la vie et je trouve cela un peu facile. Les personnages manquent de relief à mon goût. J’aurai apprécié d’entrer un peu plus dans l’intimité de certains de ces personnages et en particulier dans celle de la personne toxique afin de mieux comprendre son geste.

Le style de l’auteur est fluide et simple. Les phrases sont courtes et directes. Les chapitres se succèdent rapidement. L’auteur n’entre que très peu dans les détails, il va droit à l’essentiel. J’ai trouvé cela un peu dommage.  Dès le début du roman, le lecteur se laisse happer par l’histoire. Malgré tout, je n’ai pas été surprise par l’intrigue car Niko Tackian dévoile rapidement ses cartes. J’ai trouvé que ce roman manquait un peu de profondeur. Je n’ai pas été surprise comme dans d’autres thrillers psychologiques où j’aime me laisser conduire vers différentes pistes. Même si j’ai trouvé l’histoire originale, j’ai regretté de l’avoir juste subie.

En conclusion:

Un roman dont j’avais lu de nombreuses critiques positives, mais une lecture qui ne m’a pas convaincue. Je pense être passée à côté. Malgré tout, l’histoire pourrait faire un bon scénario pour un téléfilm.  Avant d’être auteur de polar, Niko Tackian n’est il pas scénariste et réalisateur de série télé ?

Ma note : 3.25/5

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑