Te revoir à Penn Avel de Majorie Levasseur

4ème de couverture :

Quatre années se sont écoulées depuis que Pauline, trente ans, est venue se terrer au Croisic dans la maison de sa grand-mère. Lors de son escapade annuelle à Nantes, elle fait la connaissance de Louis, un sans-abri septuagénaire qui la sauve in extremis d’un mauvais pas. Se sentant redevable, Pauline l’accueille dans cette grande maison. Louis est un homme mystérieux et méfiant, mais il accepte cette main tendue et se livre peu à peu à la jeune femme jusqu’à lui confier sa plus grande peine.
Pauline ne se doute pas un seul instant à quel point cet élan de générosité va changer sa vie…

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Majorie Levasseur pour l’envoi de ce service presse que j’ai obtenu grâce au site Simplement Pro. J’ai une fois de plus été attirée par la couverture du roman qui a été dessinée par le conjoint de l’auteur. Elle est très jolie et symbolise vraiment très bien l’histoire.

Pauline a une vingtaine d’années trente ans (Merci à Marjorie de m’avoir fait remarquer que je me suis trompée ;-). Elle habite au Croisic dans la maison de sa grand-mère qui coule des jours heureux en Nouvelle Zélande. Elle travaille à domicile pour un site de rencontres pour seniors. Alors qu’elle traverse un square nantais, elle se fait agresser verbalement par quatre jeunes éméchés. Elle est alors secourue par un sans-abri. Louis, le SDF, est rué de coups et abandonné quasiment mort par ses agresseurs. Il est transféré à l’hôpital,  y reçoit des soins mais ne peut pas rester faute de place. Pour le remercier de son geste, Pauline décide alors de l’héberger. Elle se sent redevable envers cet homme, elle va non seulement l’héberger mais aussi tenter de l’aider. Un climat de confiance s’instaure entre eux deux. Un jour, alors que Pauline avait entrepris de laver les vêtements du vieil homme, un petit album photo tomba de la poche de Louis. Il contenait une photo de Louis et d’un adolescent. Pauline se mit en tête de retrouver Tiburce, le fils de Louis.

L’écriture de Majorie Levasseur est fluide et très agréable. Elle nous invite, dès les premières pages du roman à suivre les aventures de cette jeune fille et de cet homme âgé et a découvrir les secrets qu’ils gardent cachés au plus profond d’eux même.

Les protagonistes de ce roman sont vrais et sincères. Pauline est un personnage auquel il est très facile de s’attacher, elle est casanière, passionnée de livres (elle dépense d’ailleurs beaucoup d’argent pour sa passion au grand dam de son banquier), une jeune fille ordinaire comme tant d’autres, mais uniquement en apparence. Elle a des amis avec lesquels elle sort parfois, mais ne les embête jamais avec ses problèmes personnels. Elle  a un secret mais je vous laisse le découvrir par vous même. Louis est quant à lui un homme mystérieux et méfiant, il vit seul dans la rue depuis plusieurs années. Au début du roman, on ne sait les raisons qui l’ont amené à vivre dans la rue. C’est au fur et à mesure de l’histoire que l’on en apprendra un peu plus sur lui.

J’ai aimé la relation de confiance qui s’établit entre Pauline et Louis. Pauline va chercher à en savoir un peu plus sur le vieil homme. Louis va se confier à elle. Une véritable complicité va s’instaurer entre les deux protagonistes jusqu’à l’apparition d’un troisième personnage : Tiburce le fils de Louis. Tout comme son père, il est extrêmement solitaire et renfermé. C’est un ancien militaire qui a quitté l’armée suite à une blessure traumatisante.

J’ai aimé la construction de Te revoir à Penn Ave qui s’articulent en trois parties : la première Pauline est narratrice, dans la deuxième c’est Tiburce le narrateur et dans la troisième l’auteur donne la parole successivement à Pauline puis à Tiburce.

Même si la fin est prévisible très rapidement, j’ai pris du plaisir à lire ce roman fort en émotion, avec des personnages vrais, respectueux, bienveillants. De nombreux sujets sont abordés dans cette romance comme la différence, les problèmes familiaux, les addictions.

Ma note : 4/5

Publicités

2 commentaires sur “Te revoir à Penn Avel de Majorie Levasseur

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :